L’Afrique, un enjeu d’avenir pour les médias francophones

La conférence « 800 millions de francophones en 2050 : Quelle offre éditoriale pour ces futurs publics ? » s’est déroulée vendredi 17 octobre. De ce thème est ressortie une idée forte : l’Afrique pourrait être l’avenir des médias francophones.

Debat Afrique

Des intervenants pas toujours d’accord sur l’avenir des médias francophones en Afrique. (Crédit Photo: Nicolas Richen)

« L’Afrique devient le centre de gravité de la francophonie. Cela déplace également le centre de gravité des productions de contenus ». Cette phrase de Jean-Marie Guinebert, responsable de la communication de France Culture, illustre parfaitement la direction prise par le débat. France Culture est très suivie dans les pays francophones africains comme L’Algérie ou la Tunisie, notamment sur les réseaux sociaux. Pour Jean-Marie Guinebert, internet est très pratique car « il est facile de télécharger des podcasts ». Il prévoit d’ailleurs la création d’une seconde radio disponible sur les supports modernes et accessible dans le monde francophone, ajoutant vouloir susciter « une production collaborative et non payante ».

Pour Christophe Champin, rédacteur en chef de rfi.fr, le constat est le même : « Pendant longtemps on était un peu seuls à RFI à s’intéresser à cette partie du monde. Aujourd’hui, c’est intéressant de voir que de plus en plus de médias veulent proposer des offres d’information aux africains ». RFI est de diffusion mondiale et connaît un succès très important en Afrique avec plus de 30 millions d’auditeurs sur le continent. Comment continuer à être présent auprès de ces auditeurs africains ? « La présence des smartphones, même si elle est encore limitée, est importante. Beaucoup d’Africains ont des portables avec un accès limité à internet mais cela permet malgré tout un très bon suivi sur les réseaux sociaux ».

Le Monde prépare une version africaine de son site internet. Serge Michel, grand reporter spécialiste de l’Afrique, explique ce projet : « Le média contiendra des nouvelles d’Afrique mais aussi d’ailleurs. Les lecteurs africains sont des lecteurs difficiles et veulent savoir ce qu’il se passe chez eux et chez leurs voisins proches. Il sont des citoyens du monde à part entière, entrés dans la globalisation ». Cette version africaine du Monde.fr sera une plateforme de débats pour les « grandes voix du continent », avec l’ambition de devenir une grande tribune. Serge Michel ne veux surtout pas être la voix de la France en Afrique : « L’équipe sera à dominante africaine. Nous cherchons à nous intégrer dans le paysage médiatique africain, notamment par des partenariats ».

Une nouvelle concurrence à prendre en compte

Olivier Zegna Rata, fondateur d’Afrik.com, est beaucoup moins optimiste sur la question. Pour lui, les médias francophones ont manqué l’évolution des modes de consommation de l’information. Il explique : « Depuis les indépendances (50 ans), les médias français continuaient à être très diffusés, référents. Ce lien très fort va s’arrêter. Pourquoi ? Car nous assistons à la numérisation de la diffusion des réseaux hertziens pays par pays ». Désormais, l’accès à une pluralité de chaines se fera localement, les pays choisiront les chaines référentes. « Les pays retrouvent petit à petit une souveraineté sur les chaines qu’ils vont diffuser ». En offrant aux gouvernements de certains pays africains le développement du réseau TNT, des groupes, notamment chinois, ont la possibilité de choisir les chaines diffusées dans les pays partenaires. Il y a déjà une dizaine de pays dans cette situation en Afrique et cela constitue une concurrence sérieuse pour les médias francophones. L’Afrique pourrait donc être l’avenir des médias français, à condition que ces derniers se donnent les moyens de produire une information de qualité qui ait du sens pour ces publics.

Antoine Coste Dombre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s