Quand la vidéo s’immisce dans les radios

La radio n’est plus aussi mystérieuse qu’avant. Maintenant, on la regarde autant qu’on l’écoute. Vendredi 17 octobre, des professionnels de la radio se sont interrogés sur l’apport de la vidéo dans le fonctionnement des radios.

IMG_4878 - Copie

La conférence « Radio : micro ou vidéo ? » a été animée par Didier Si Ammour, journaliste spécialiste des médias (à gauche). Crédit photo : Manon David

Faut-il équiper toutes les rédactions radio de caméras ? Comme le montre cette chronique de François Rollin du 14 octobre sur France Inter, les avis divergent sur la question.

L’avantage de la vidéo est son ouverture vers un nouveau public. A Europe 1, l’auditeur moyen a 53 ans. « Aujourd’hui, 40% des visionnages de nos vidéos se font sur Dailymotion » expose Claire Hazan, responsable des développements vidéo pour Europe1.fr. Sur les plateformes dédiées, l’âge moyen varie entre 15 et 25 ans. La vidéo permet de convaincre de nouvelles générations qui ne seraient pas forcement allées chercher l’information sur le site d’une radio.

A RMC, l’accueil de la vidéo n’a pas été compliqué, puisqu’il existe depuis 2007 un accord entre BFM TV et la radio. L’émission  phare ? L’interview de Jean-Jacques Bourdin pendant la matinale diffusée sur les deux médias. Pour Nicolas Grébert, directeur de la rédaction de RMC,  « cela permet de mutualiser les moyens. On propose des formations télé aux journalistes. C’est une plus-value à notre contenu.»

Un peu plus locale, la radio lorraine : Lor’FM. Toute la rédaction a adopté la vidéo et les journalistes sont demandeurs. « Nous ciblons des émissions précises : les talk-shows pour faire découvrir autrement les intervenants de la région et les showcases car nous ne pouvons pas accueillir tout le public dans notre studio » détaille le directeur Alain Vicci.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La vidéo nécessite des moyens

Pour Frédéric Witner, rédacteur en chef à France Info et chargé de la mise en place de la radio visuelle, il faut réfléchir aux moyens alloués et à ce qu’il est judicieux de filmer. Et à la maison de la radio, les moyens n’y sont clairement pas. « On fait comme on peut pour réaliser des cadrages corrects,  avoir une bonne lumière. Certains disent que nous faisons de la cheap TV, mais notre priorité c’est bien la radio avec un flux visuel. » A France Info, selon Frédéric Witner, une demi-douzaine de programmes sont filmés dans la journée. Il n’y a pas de réalisateur prévu pour gérer la vidéo, la caméra se déclenche dès qu’un micro est ouvert.  Ce qui ne fait pas une image de très bonne qualité. Mais comme l’affirme le rédacteur en chef de France Info, « la qualité de la radio reste notre priorité ».

A Europe 1, les moyens ont été donnés depuis longtemps. Dès 2007, certains locaux sont équipés en caméras. Aujourd’hui, chaque studio filmé compte quatre caméras HD pilotées depuis une régie vidéo. « Notre studio le plus équipé est celui dans lequel on fait l’émission de Wendy Bouchard le midi, qui est assez interactive. Pour chaque émission filmée on a un réalisateur pour avoir différents  plans et mixer les images.» expose Claire Hazan.

Une chose est claire, toutes les radios ne donnent pas la priorité à la vidéo, mais savent qu’elle est presque nécessaire aujourd’hui pour vivre sur le web. D’autant que les internautes sont beaucoup plus attirés par les vidéos que par le son. L’important est bien de garder la qualité de l’information diffusée sur la radio et de prendre la webTV comme un complément. Mais un complément qui amène un nouveau public : celui des « vidéonautes », souvent plus jeunes.

Manon David

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s