« Le programme a été dense »

Les Assises Internationales du Journalisme se sont terminées le 18 Octobre. Cette huitième édition s’est déroulée sans accroc. Pendant trois jours, le staff de l’évènement y a veillé.

 

Jérôme Bouvier, Oriane Laromiguière, Lucie Guesdon-Versari et Samuel Baudoui.                Crédit : Lhadi Messaouden

Jérôme Bouvier, Oriane Laromiguière, Lucie Guesdon-Versari et Samuel Baudoui. Crédit : Lhadi Messaouden

« On est une petite équipe mais nous sommes très motivés », raconte Lucie Guesdon-Versari. Avec Samuel Baudoui et Oriane Laromiguière, ils forment le staff en charge de l’organisation des Assises. « J’ai rejoint l’équipe en 2010 par l’intermédiaire d’une amie journaliste. Depuis je suis en charge de la communication et de la production », poursuit-elle. Derrière ce titre se cache une énorme quantité de travail. Organisation de la logistique dans l’Arsenal, gestion des intervenants, mise en place des ateliers dans les différentes salles et réalisation de la communication de l’évènement.

Un travail de recherche essentiel

Pour l’équipe, les Assises sont un véritable marathon. « On a eu un programme très dense. Cela a demandé une grosse organisation », explique Lucie. Les débats et ateliers organisés s’enrichissent d’année en année. L’arrivée de nouvelles pratiques comme le brand-content ou bien les MOOCs nécessitent un travail de préparation important. « On fait des recherches approfondies afin d’avoir des invités très pointus », confie la chargée de communication.

Mais avoir trouvé les invités ne signe pas la fin du travail. Il faut réussir à les faire venir et cette tâche peut s’avérer délicate. « On les contacte en été mais ils ne savent pas s’ils seront disponibles à la rentrée. Et quand elle arrive ils nous disent : c’est déjà maintenant ! », se souvient Lucie. A cette première difficulté s’est ajoutée celle de la date des Assises. Cette huitième édition s’est déroulée en octobre contrairement aux précédentes qui se déroulaient en novembre. Un temps de travail réduit qui n’aura pas eu d’impact réel. En effet, le plateau d’invités était de qualité : Mark Lee Hunter, Françoise Joly et Guilaine Chenu, pour ne citer qu’eux, figurent parmi la pléiade d’invités dont la solidité fait la réputation des Assises.

Lucie Guesdon-Versari tire un premier bilan des huitièmes Assises Internationales du Journalisme

 

Lhadi Messaouden

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s